le récit commence ici!

 

 

Alexandre Leuraux était pressé. Son coup de pédale était saccadé. Des gouttes de sueur brillaient sur son visage. Ses bizarres petits yeux ronds étaient tendus vers son but.

Sur cette longue route déserte , il fonçait; le point lumineux grossissait trop lentement à son goût.

«  Zut, zut et rezut, et maman qui m’attend pour dîner, je n’y arriverai jamais! »

La rumeur enflait depuis plusieurs jours: tous les enfants du Pays Bleu arrivaient en retard aux repas familiaux.

 

(page réalisée par les coordonnateurs-lecture)

pour s'inscrire